Interview Elise Courcault

Capture d’écran 2015-03-11 à 12.05.19« Mon premier job à l’étranger : le  VIE, une opportunité pour se développer à l’international »

par Elise Courcault

 

 

Bonjour Elise Courcault, vous avez travaillé chez ERYTHECH Pharma aux Etats-Unis, pouvez vous nous parler un peu de votre poste?

« Bonjour, j’ai fini mon VIE à Philadelphie en décembre et j’ai été embauchée en CDI dans la même entreprise à Lyon à la fin de mon contrat aux USA. 

Mon rôle aux Etats-Unis était de superviser la production d’un médicament biologique dans le cadre d’un essai clinique de phase I. Ce produit, basé sur l’encapsulation de principes actifs dans le globules rouges, est actuellement évalué pour plusieurs indications dans le domaine de l’oncologie (Leucémie, cancer du pancréas, etc.) 

Ma mission était d’assurer que l’activité US était conforme aux GMP : formation, gestion des équipements, management contrôle qualité, production, assurance qualité…). Il fallait assurer que le médicament que l’on envoyait vers les centres était produit selon les GMP et qu’il pouvait être administré au patient en toute sécurité. 

J’avais un rôle d’interlocuteur sur place, et de superviseur de l’activité, puisque ERYTECH Pharma possède ses locaux et activité principale à Lyon. 

Aujourd’hui, dans la filiale ERYTECH à Lyon, mon poste est dans la continuité de ma mission américaine puisque je participe au management des Opérations Pharmaceutiques. C’est donc très polyvalent et m’aide à me perfectionner dans tous les domaines (réglementation, production, CQ, AMM, achats, etc..) J’ai de pus la chance de continuer à travailler sur le projet US, me garantissant des déplacements et une dimension internationale très présents. »

Quelle formation complémentaire avez vous fait en plus de la pharmacie?

« J’ai fais un master 2 à l’ISSBA à Angers « management intégré en qualité et maîtrise des flux logistique ». Dans le cadre de ce master, je suis partie 6 mois aux Etats-Unis en master de management industriel, et je suis revenue faire mon stage pendant 8 mois à Lyon chez Accinov. »

Le VIE est le volontariat international en entreprise, c’est ce qui permet aux français de réaliser une mission professionnelle à l’étranger durant une période de 6 à 24 mois, c’est ce que vous faites actuellement, est-ce que vous pouvez nous en parler un peu, quelles ont été vos démarches pour y accéder? En quoi cela peut être une opportunité ou un avantage pour se développer à l’international?

« Le VIE étant un contrat partiellement financé par l’Etat (Ubifrnace), il prévoit un retour en France pendant au moins un an après la fin de celui ci, afin de faire profiter de l’expérience acquise. Il ouvre cependant de belles opportunités pour une carrière à l’international »


Comment envisagez-vous l’avenir de votre métier et de votre environnement professionnel?

« Je verrai en fonction des opportunités qui s’offriront à moi au fur et à mesures, mais je n’écarte pas l’idée de repartir travailler à l’étranger dans quelques années »


Quels conseils donneriez vous à un étudiant qui souhaite partir travailler à l’étranger?

«  Quand j’étais à la fac, les programmes à l’étranger n’étaient pas encore développés et il était difficile de passer un semestre à l’étranger, notamment à cause de la diversité des études de Pharmacie suivant les pays. J’ai donc attendue l’année de Master, où selon les spécialités, les programmes sont beaucoup plus « standards » et équivalents selon les pays. Je me suis ensuite rapprochée du département Mobilité Internationale de l’Université d’Angers. Je me suis rendue compte que l’Université d’Angers possède des échanges universitaires partout dans le monde. A partir de là j’ai monté mon projet en collaboration avec l’ISSBA et la fac de pharmacie. Le soutien et la compréhension de l’équipe pédagogique de ces deux départements ont été déterminants à la réalisation de mon projet. Sans aucun doute, ce fut grâce à ce master aux USA que j’ai pu obtenir un VIE ensuite, et un poste à dimension internationale. »

Avez-vous des conseils plus spécifiques aux VIE?

«  Oui, j’ai découvert le site www.civiweb.com qui recense toutes les annonces de VIE dans différents domaines et dans le monde entier. De plus, de nombreuses offres sont publiées en interne dans les grosses boites comme Sanofi par exemple. Il peut alors être intéressant de se renseigner auprès de contacts qui travaillent dans des grandes entreprises. 

Réfléchissez et montez votre projet bien en avance, un an ce n’est pas de trop. Partez, profitez de ces opportunités ailleurs, c’est réellement 100% bénéfiques pour la suite »

Interview réalisée par Charles Veugeois (4A et VP indus) et Aude Serrault (4A).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.