Communiqué de presse suite à la manifestation du 30 septembre

Pharmaciens en formation et en exercice,

Ensemble pour défendre la santé des français

 

À Angers, le 30/09/2014,

Ce matin, la mobilisation contre la dérèglemention de la profession de Pharmacien, a réuni près de 800 personnes, étudiants et professionnels. Ce mouvement très suivi a conduit à la fermeture de plus de 98% des Pharmacies dans le département de Maine et Loire.

Le cortège s’est rassemblé devant la faculté de Pharmacie (16 boulevard Daviers) pour traverser la ville d’Angers afin de sensibiliser la population sur les dangers de la vente de médicaments en Grandes et Moyennes Surfaces. La manifestation s’est achevée sur le parvis de la préfecture où une délégation de représentants d’étudiants et de professionnels a été reçue par Madame la Directrice du cabinet du préfet. Cet entretien nous a permis d’exposer nos arguments concernant le projet de loi qui remet en cause le monopole pharmaceutique et de les relayer auprès du Ministère de la Santé.

Ce projet de loi remet en cause les piliers actuels de la Pharmacie, garantissant la sécurité et la qualité du médicament. Les médicaments ne sont pas, et ne doivent pas devenir des produits de consommation courante. Les pharmaciens de proximité sont aujourd’hui les derniers professionnels de santé dans certaines communes (victimes de la désertification médicale). Ils permettent d’assurer une offre de soins répondant aux besoins de tous.

L’ampleur de la mobilisation, au local comme au national, est un signal d’alarme de la profession à l’attention de la population et du gouvernement sur les enjeux de santé publique. Nous resterons donc mobilisés tant que la santé des français sera menacée par des intérêts purement économiques.

10417761_10204845720244027_1829152485217405370_n

10410822_10152713831002412_617434632156341959_n1016410_840683139297900_2259111209501953948_n-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.