Moldavie 2012

Aside

En cette seconde saison de partenariat le nouveau projet est de mettre en conformité 4 blocs sanitaires du service pédiatrique de l’hôpital d’Ungheni. Ceci toujours en collaboration avec PHI-Anjou et l’association « Degetel » à Ungheni dont le président est Philippe Chaudier qui nous accueille sur place.

Durant l’année, 6950€ sur les 7727€ nécessaire à la rénovation ont été collectés (l’association « Degetel » prend à sa charge les 777€ restants). Quatre étudiants : Solène (3A), Camille (3A) Mathilde (2A) et Arthur (2A) ont fait ce voyage de 12 jours sur place, pour constater les travaux, découvrir le système de santé notamment le fonctionnement des pharmacies, découvrir le pays et sa culture.

Mardi 10 juillet :

Départ très tôt de Paris Charles de Gaulle direction Bucarest. Notre avion fait une halte à Francfort, nous arrivons donc seulement vers 15h en Roumanie. Les galères commencent dès l’aéroport pour trouver comment se rendre à la gare du Nord. Mais grâce aux filles nous finissons par trouver le bon bus. Une fois à la gare, nous avons juste le temps d’acheter nos billets et pour Mathilde une dizaine de canettes de Coca Cola puis c’est reparti direction la Moldavie dans un vieux train typique des pays de l’Est où il fait encore plus chaud à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il ne reste plus que 9h de route avant d’arriver à notre destination finale! Le passage de la douane se fait assez simplement, les douaniers sont ravis de parler français. On se fait remarquer à cause de notre odeur, le fromage que nous ramenons en cadeau a du mal à supporter le voyage…

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.15.03

Mercredi 11 juillet :

Après 24h de voyage, nous sommes arrivés tôt à Ungheni. Ana Maria et Sacha sont venus nous chercher en voiture, nous avons rendez vous avec Philippe à 9h30 au restaurant, juste le temps de faire une petite sieste après le périple que nous venons de vivre. Nous sommes logés dans la maison de l’association « Degetel », ce qui est un luxe par rapport au niveau de vie en Moldavie. Pour ce premier jour nous avons hâte d’aller voir ce qui a déjà été réalisé à l’hôpital, Philippe nous accompagne afin de nous présenter au personnel et nous expliquer ce qui a été déjà fait. Sur les 4 sanitaires, 2 sont complètement finis, les 2 autres sont bien avancés et seront finis avant notre départ. Le changement est radical, ce sont enfin des sanitaires dignes de ce nom pour les enfants. Le midi nous sommes invités au restaurant pour déjeuner avec Philippe, Reisa, le directeur de la fondation d’Auteuil : Jacques et Josette une sœur française qui travaille pour Degetel.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.15.11Capture d’écran 2014-07-29 à 22.15.38

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.15.26

Jeudi 12 juillet :

Ce matin, nous découvrons le marché afin de faire nos provisions. Mathilde et Arthur sont surpris de la diversité des produits qui y sont vendus.

Nous nous rendons à Valea Mare pour voir le projet de l’année dernière, nous n’avions pas vu la gradinita (école maternelle) aménagée! Le personnel est très content de nous voir de retour et nous montre avec plaisir la salle.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.15.47

Vendredi 13 juillet :

Rendez vous avec Philippe dans la matinée pour un débriefing de son rendez vous avec le premier ministre. Celui-ci revient sur sa décision de payer l’installation du matériel pour le centre de dialyse à Ungheni alors que tout a été donné pour un euro symbolique et que le bâtiment a été rénové par l’association de Philippe.

L’après midi, rangement et tri du dépôt avec tous les dons humanitaires (vêtements, matériel médical, table pour l’école, fauteuils roulants …) Un bon nombre proviennent de Phi Anjou.

En fin d’après midi, visite d’Ungheni qui se fini par une petite baignade au Prut (rivière) sous surveillance rapprochée des gardes. Le soir, repas de fête improvisé avec Philippe, Raïssa et le personnel du restaurant.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.15.58

Samedi 14 juillet :

éjeuner à Valea Mare organisé par Galina (la Maire du village) avec les jeunes de la fondation d’Auteuil pour nous remercier une nouvelle fois de ce que nous avons accompli l’année dernière pour la gradinita. Nous retrouvons les jeunes moldaves avec qui nous avions passé tout le séjour l’année dernière.

Journée de la fête nationale française, pour l’occasion Philippe organise une grande réception dans son restaurant. Beaucoup de personnes sont conviées dont les journalistes de la chaine locale, nous avons été interviewé .

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.16.11

Dimanche 15 juillet :

Pour cette journée de repos, nous avons été invité à la villa de Philippe. L’ancien directeur de l’hôpital d’Ungheni était présent. Nous avons pu discuter de notre projet et des difficultés avec l’actuelle directrice de l’hôpital. Il s’est excusé de son comportement envers nous. Durant tout notre séjour, la directrice n’a pas souhaité nous rencontrer, ni nous remercier pour ce que nous avons apporté à son hôpital. Nous avons été déçu de ce comportement, Philippe également.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.16.20

Lundi 16 juillet :

Rendez vous à l’hôpital avec Philippe et plusieurs membres de Degetel pour procéder à l’inventaire des dons, à la vérification des marchandises qui ont été donné à l’hôpital. Nous en profitons pour amener tout le matériel médical que nous avions trié du dépôt. Il faut être très minutieux et tout vérifier au détail près, c’est un pays où la chasse à l’argent est importante, les gérants de l’hôpital seraient prêt à mentir sur les dons pour mettre de l’argent dans leurs poches.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.16.32

Mardi 17 juillet :

Nous avons profité de la disponibilité d’Ana Maria pour visiter plusieurs pharmacies de villes ainsi que la pharmacie de la polyclinique, elle a pu nous aider à communiquer avec le personnel. La pharmacie de la polyclinique est la seule qui appartient à l’état et dans laquelle les gens ne paient pas. La TVA est de 15% que ce soit pour les médicaments ou la parapharmacie, dans les pharmacies de villes qui sont privées, elle peut monter jusqu’à 25%. Très peu de médicaments sont remboursés à 100%.

Les ordonnances sont à 3 feuillets: Assurance, Médecin et Pharmacien (le patient n’en récupère pas).
L’approvisionnement se fait une fois par jour par plusieurs dépôts pharmaceutiques, qui sont tous privés. 
La gestion des stupéfiants se fait de la même façon qu’en France, très surveillée, sous clé avec un registre. Les pharmacies de villes ont un espace de parapharmacie extrêmement développé, avec un choix de cosmétiques important. On y trouve tous les produits d’hygiène qui sont vendus dans les supermarchés en France.

  • Médicaments remboursés à 100% :
    • Pour les enfants de 1 à 5 ans
    • Pour les jeunes filles enceintes
    • Les antibiotiques, les psychotropes
    • Les médicaments iodés et ferrés pour les moins de 18 ans (programme de lutte contre l’anémie et les problèmes de thyroïde)
  • Les pathologies majeures rencontrées en Moldavie :
    • Les maladies hépatiques
    • Les maladies cardiovasculaires avec un problème majeur de Cholestérol.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.16.51

Mercredi 18 juillet :

Déjeuner chez Galina, responsable de la francophonie. Nous avons été encore une fois très bien accueilli et cet échange fut très intéressant. La chaleur accablante nous a contraint à rejoindre le « Prut » pour se rafraichir. Victor, le mari de Galina, a passé l’après midi avec nous. En tant qu’ancien professeur de français il était ravi de pratiquer notre langue à nouveau.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.17.01

Jeudi 19 juillet :

Dernière journée où Philippe, Raissa et Ana Maria sont présents, le soir même ils doivent partir pour la France. Pour le reste du séjour nous serons donc avec Laura. Déjeuner avec eux pour un débriefing de notre séjour, du projet, nous donner les dernières factures. L’après midi, nous avons rendez vous avec le directeur de l’hôpital de jour du village de Macaresti où se déroulera notre nouveau projet.

  • L’hôpital de jour pour 3 villages, il touche 8000 personnes.
    • Cabinet de vaccination
    • Laboratoire
    • Salle de gynécologie
    • Salle de repos
    • Soins courants: tension, ECG …
    • Salle de premiers soins
    • Toilettes à l’extérieur
    • Eau courante installée récemment mais elle n’est pas potable – Chauffage vient d’être installé également
    • 3 médecins + 1 venant d’Ungheni, 16 infirmières.
  • Le  laboratoire
    • 4 ou 5 analyses par village par jour (3 villages donc 12 à 15 analyses) peuvent être transmises au laboratoire d’Ungheni (qui est plus important donc plus développé), s’il y a plus que cela de personnes qui ont besoin d’analyse, le choix se fait au hasard. C’est pour remédier à cela que Mr Sacultanu veut développer son laboratoire.
    • Actuellement le laboratoire a environ 100 analyses par jour : Leucocytes, hémoglobine, VS (Vitesse de sédimentation), NFS (Numération Formule Sanguine) Aucun matériel pour analyses biochimiques.
    • Appareils actuellement : 2 microscopes, une centrifugeuse, un appareil pour l’analyse d’urine

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.17.45Capture d’écran 2014-07-29 à 22.17.09

Vendredi 20 juillet :

Départ à 8h pour une journée de visite à la capitale: Chisinau. Laura ne peut pas nous accompagner, c’est donc muni de notre plan et de notre dictionnaire que nous nous aventurons dans la grande ville.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.17.24

Samedi 21 juillet :

Le départ approche, nous retournons à l’hôpital pour voir l’évolution des travaux. Ils sont quasiment finis, il ne reste plus que des bricoles à faire. La médecin chargée du service de pédiatrie en profite pour nous faire visiter son service et nous expliquer une nouvelle fois comment il fonctionne.

Nous avons également rendez vous avec la journaliste qui fait un reportage sur notre projet.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.17.36

 

Dimanche 22 juillet :

C’est notre dernier jour à Ungheni, ce soir nous devons prendre le train direction Bucarest. Dernier tour au marché, préparation des bagages et nettoyage de la maison dans laquelle nous avons été accueilli.

 

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.17.59

Lundi 23 juillet :

Arrivée à Bucarest vers 9h, notre avion étant à 17h, nous en profitons pour visiter la capitale. Malgré une petite nuit dans le train couchette, nous avons eu le temps de découvrir une grande partie de la ville à pied.

Capture d’écran 2014-07-29 à 22.18.08

 

 

Et voici une merveilleuse histoire qui se termine …
Capture d’écran 2014-07-29 à 22.22.41